Méthode la plus populaire auprès des fumeurs américains cherchant un moyen pour arrêter de fumer, le vapotage est également la plus efficace selon l’analyse des données de la Path Survey 2013-2014 par le Pr Brad Rodu.

|   Avis d’expert   |   Sources   |

En s’appuyant sur les données de la PATH survey sur plus de 32 000 adultes, une étude du Pr Brad Rodu et Nantaporn Plurphanswat, publiée dans International Journal of Environmental Research and Public Health, montre que la très large majorité des fumeurs américains mènent leurs tentatives d’arrêt en dehors d’un parcours médical et pour la plupart avec une seule aide.

1,43 fois plus de succès avec le vapotage

Après l’arrêt franc sans aide, qui concerne tout de même 47,7% des tentatives, le vapotage est devenu en quelques années l’aide la plus populaire avec 24,8% des tentatives de sevrage du tabac. Tandis que 16,5% comptaient sur le soutien de leurs proches, 7,3% consommaient des substituts nicotiniques (NRT) et 2,8% des drogues pharmaceutiques. Les tentatives s’aidant du vapotage ont connu 1,43 fois plus de succès que les arrêts “francs”, qui dépassent de peu les autres méthodes (soutien des proches, médicaments puis NRT dans cet ordre).

Les données sur les méthodes d’arrêt du tabac ont été recueillies auprès de 11 402 fumeurs actuels ayant essayé d’arrêter de fumer au moins une fois au cours des 12 derniers mois, ainsi qu’auprès de 4 919 anciens fumeurs depuis moins d’un an. Au total 4 541 avaient essayé d’arrêter et 839 avaient cessé de fumer au cours des 12 derniers mois. Près de la moitié des anciens fumeurs qui avaient cessé de fumer grâce à la vape ont d’ailleurs également lâché la cigarette électronique (46 %).

|   Article   |   Sources   |

AVIS D’EXPERT

Dr Philippe Arvers

Le vapotage augmente de manière significative les chances de succès

Il s’agit d’une étude transversale, prenant en compte le statut tabagique (fumeurs actuels ou ex-fumeurs ayant arrêté au cours des 12 derniers mois) et les méthodes d’arrêt du tabac qui pouvaient être multiples. La méthode la plus souvent utilisée de manière unique est le recours à une aide de la part des amis et de la famille (37% des cas), suivie par la eCigarette (32% des cas), loin devant les TNS – essentiellement des patchs – (18%) et les médicaments – surtout la varénicline – (6%). La eCigarette a été utilisée par 2,2 millions de fumeurs en 2013-2014 comme méthode unique, les TNS par 1,47 millions de fumeurs et les médicaments par 418 00 fumeurs. Parmi ceux qui utilisaient plusieurs méthodes, les TNS arrivent en premier (3,84 millions de fumeurs) suivis par la eCigarette (3,5 millions de fumeurs) et les médicaments (1,92 millions de fumeurs). Un point important à souligner : parmi ceux qui ont eu recours à la eCigarette, 54% continuent à l’utiliser contre seulement 29% pour les TNS. Il s’agit le plus souvent de eCigarettes contenant de la nicotine.

Un modèle de régression logistique avec ajustement sur des caractéristiques individuelles (le nombre de tentatives d’arrêt, l’âge, le sexe, l’origine ethnique, le niveau d’éducation, le revenu familial, et la zone d’habitation) a été utilisé. Ce modèle d’analyse a permis de montrer que, comparés à ceux qui n’ont utilisé aucune méthode pour arrêter de fumer, seul le vapotage augmente de manière significative les chances de succès (+43% ) de sevrage tabagique. Toutes les autres méthodes ne sont pas significatives, dans ce modèle d’analyse multivariée. Ces résultats rejoignent ceux d’autres études récentes (1, 2, 3, 4) : le vapotage représente une méthode de sevrage tabagique souvent utilisée par les ex-fumeurs. De plus, ces études de cohorte montrent que le vapotage augmente les chances d’arrêt du tabac en l’absence d’intervention médicale (5, 6).

Références:

1. Zhu, S.-H.; Zhuang, Y.-L.; Wong, S.; Cummins, S.E.; Tedeschi, G.J. E-cigarette use and associated changes in population smoking cessation: Evidence from US current population surveys. BMJ 2017, 358, j3262. http://www.bmj.com/content/358/bmj.j3262.long
2. Levy, D.T.; Yuan, Z.; Luo, Y.; Abrams, D.B. The relationship of e-cigarette use to cigarette quit attempts and cessation: Insights from a large,nationally representative survey.NicotineTob. Res.2017. https://doi.org/10.1093/ntr/ntx166
3. Giovenco, D.P.; Delnevo, C.D. Prevalence of population smoking cessation by electronic cigarette use status in a national sample of recent smokers. Addict. Behav. 2018, 76, 129–134. https://doi.org/10.1016/j.addbeh.2017.08.002
4. Park, S.H.; Duncan, D.T.; Shahawy, O.E.; Lee, L.; Shearston, J.A.; Tamura, K.; Sherman, S.E.; Weitzman, M. Characteristics of adults who switched from cigarette smoking to e-cigarettes. Am. J. Prev. Med. 2017, 53, 652–660. https://doi.org/10.1016/j.amepre.2017.06.033
5. Hartmann-Boyce, J.; McRobbie, H.; Bullen, C.; Begh, R.; Stead, L.F.; Hajek, P. Electronic cigarettes for smoking cessation. Cochrane Database Syst. Rev. 2016. http://www.cochranelibrary.com/enhanced/doi/10.1002/14651858.CD010216.pub3
6. Glasser, A.M.; Collins, L.; Pearson, J.L.; Abudayyeh, H.; Niaura, R.S.; Abrams, D.B.; Villanti, A.C. Overview of electronic nicotine delivery systems: A systematic review. Am. J.Prev. Med.2017,52,e33–e66. http://www.ajpmonline.org/article/S0749-3797(16)30573-6/fulltext

|    Article   |   Avis d’expert   |

 

SOURCES

Sources secondaires :