COMMUNIQUÉ DU 2 MARS 2017

Face au fléau du tabagisme et parce que la réduction des risques que propose la vape est un enjeu de santé publique majeur, l’association SOVAPE espère recevoir la visite de candidats à la présidentielle et/ou leurs responsables de programme santé, lors du 2e Sommet de la Vape, le 20 mars au CNAM – Paris

Voici le courrier qui a été adressé ce jour à Nathalie ARTHAUD, Philippe POUTOU, Jean-Luc MÉLENCHON,  Benoît HAMON, Emmanuel MACRON, François FILLON, Nicolas DUPONT-AIGNAN et Marine LE PEN.

Objet : Invitation au 2ème Sommet de la vape – 20 mars 2017 – CNAM Paris

 

Madame / Monsieur,

 

Le tabagisme tue 200 personnes par jour en France. C’est la première cause de morts évitables. Avec 34% de fumeurs, la France est en queue de peloton européen, seules la Croatie, la Bulgarie et la Grèce font pire que nous (Eurobaromètre 2014).

 

La vape (cigarette électronique) a séduit de nombreux fumeurs pour sortir du tabagisme. Entre 1 et 3 millions en France. De l’avis de nombreux spécialistes, c’est aujourd’hui la meilleure solution pour envisager un sevrage tabagique efficace et durable. Cet outil de réduction des risques est largement plébiscité par nos voisins britanniques qui mènent depuis de nombreuses années une politique de lutte contre le tabac très pragmatique avec des résultats : moins de 16% de fumeurs.

 

La loi de santé votée en 2016 remet gravement en cause l’essor de la vape : interdiction de publicité et propagande nuisible à sa visibilité pour les fumeurs, augmentation des prix et complication de l’usage à cause d’une réglementation mal pensée sur les produits, mise en danger des acteurs indépendants face à l’industrie du tabac qui met tout en œuvre pour « mettre la main » sur son meilleur ennemi.

 

L’an dernier, le 1er Sommet de la Vape qui s’est déroulé le 9 mai 2016, a permis d’engager un dialogue constructif entre les citoyens vapoteurs, les professionnels de la vape, les instances et les autorités de santé. Le Pr Benoit VALLET, directeur général de la santé, était présent et a engagé à cette occasion la mise en place d’un Groupe de Travail Vapotage qui se réunit désormais tous les trimestres. Il nous a confirmé sa venue, à nouveau pour le 2e sommet.

 

L’enjeu de santé publique est considérable. Pour la première fois dans l’Histoire de la lutte contre le tabagisme, des citoyens se mobilisent pour défendre « leur » solution, totalement inédite, en mode auto-support, dans la plupart des cas, en dehors de tout « parcours de santé » et sans coercition. Le premier Sommet de la Vape a été organisé grâce à un financement participatif.

 

La même démarche vient de réussir pour le deuxième Sommet, avec plus de 12 650 € récoltés en 8 jours auprès des citoyens, essentiellement vapoteurs. Notre association est donc totalement indépendante de toute industrie.

 

Les vapoteurs souffrent aujourd’hui d’un manque d’écoute incompréhensible de la part des décideurs politiques. Les spéculations les plus folles circulent sur les raisons qui poussent les gouvernements à prendre des mesures qui conduisent à réduire l’impact favorable de la vape sur la réduction du tabagisme. Cette incompréhension doit cesser. Le dialogue est nécessaire. C’est le but de notre sommet.

 

Par la présente, nous souhaitons vous inviter au 2e Sommet de la Vape qui se déroule au CNAM – Paris le lundi 20 mars 2017. A défaut de disponibilité, la présence de votre responsable programme santé serait appréciée.

 

Le cas échéant, une prise de parole peut être envisagée si vous le souhaitez, face à un public composé de vapoteurs, de professionnels de la vape, de médecins, de scientifiques et de représentants des instances et autorités de santé.

 

Dans l’attente d’une réponse favorable, veuillez recevoir, Madame / Monsieur, l’expression de notre haute considération.

www.sommet-vape.fr

Share This

Partagez

Parlez-en à vos amis !

Inscrivez vous à notre newsletter

Inscrivez vous à notre newsletter

Inscrivez vous pour recevoir les dernières informations de Sovape.

Merci de votre inscription